vendredi 2 décembre 2016

Plus qu'une grammaire

La création  du Consistòri del Gai Saber marque dans l'Occitanie centrale, annexée par la France 50 ans plus tôt, une prise de contrôle de la "création poétique" par l'Église et le pouvoir royal. Guilhem Molinier est chargé de mettre par écrit ces règles qui achèveront (par étouffement) la poésie des troubadours.


Les Leys d’amors ne constituent pas la première édition de l’oeuvre de Molinier. Une première version, connue sous le nom de Las flors del gay saber, a été rédigée vers 1340. Le manuscrit de 1356 est cependant plus court, et a certainement été revu pour une utilization facile par les "manteneires" (défenseurs). De plus, son edition par Joseph Anglade est complétée par un quatrième volume qui regroupe des études du célèbre philologue permettant de mieux comprendre cet ouvrage.

Le livre I des Leys d’amors commence par une histoire du Consistòri, puis présente un poème à Dieu et à la Trinité, une classification des sciences, une division de la rhétorique et des considérations variées. Cette édition inclut une introduction, ainsi que deux comptes-rendus par Clovis Brunel et Edmlond Faral. Cliquez ici pour lire ou télécharger le livre I des Leys d’amors (n°111 des Documents pour l’étude de la langue occitane) sur le site de l’IEO Paris.


Le livre II des Leys d’amors est un traité de poétique. Il aborde les sons, les rimes, les types de poésie et meme la portée géographique des lois, définissant des langues étrangères (lengatges estranhs). Contrairement à la première edition, le gascon ne figure pas dans cette liste, néanmoins il est considéré comme "éloigné" de la norme du Consistoire. Cliquez ici pour lire ou télécharger le livre II des Leys d’amors (n°112 des Documents pour l’étude de la langue occitane) sur le site de l’IEO Paris.

Le livre III des Leys d’amors constitue la grammaire à proprement parler. Cliquez ici pour lire ou télécharger le livre III des Leys d’amors (n°113 des Documents pour l’étude de la langue occitane) sur le site de l’IEO Paris.

Le quatrième volume de l'édition par Joseph Anglade regroupe plusieurs Études sur les leys d’amors par ce grand philologue, qui convainquit les romaniste d'utiliser le mot Occitan à la place de provençal pour designer notre langue dans son ensemble. Cliquez ici pour lire ou télécharger les Études sur les leys d’amors de Joseph Anglade (n°114 des Documents pour l’étude de la langue occitane) sur le site de l’IEO Paris.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire